Réseaux Sociaux

5 outils que vous devriez connaître pour vérifier vos données sur les réseaux sociaux

Savez-vous à quel thème ce jour est consacré? Ce jeudi 6 février 2020 est la Journée mondiale pour un Internet plus sûr. Celle-ci, d’origine anglo-saxonne, se nommait au départ « Safer Internet Day » et existe depuis 2004. Organisée dans le cadre du réseau européen Insafe/Inhope, elle est célébrée dans 140 pays et représente un rendez-vous incontournable en matière d’éducation au numérique et de e-sécurité.

Une autre date à retenir en matière d’éducation digitale est le 28 janvier, la Journée mondiale de la protection des données (ou Data Privacy Day, en anglais). L’initiative de cette journée est à rechercher dans la ligne de la « Convention pour la protection des personnes à l’égard du traitement automatisé des données à caractère personnel », élaborée par le Conseil de l’Europe.

Ouverte à la signature des états depuis le 28 janvier 1981 elle est depuis plus de 30 ans la pierre angulaire de la protection des données en Europe et au-delà. Malheureusement, seulement 44 états l’ont ratifiée… Proclamée « Journée européenne de la protection des données à caractère personnel » en 2007 par le Conseil de l’Europe, les américains ont suivi de peu et c’est en 2009 que s’est célébrée la première journée nord américaine.

« Plus nos habitudes se digitalisent, plus nos données personnelles circulent »


Savez-vous combien valent vos données personnelles sur les médias sociaux?

Non? Comme beaucoup de personnes. Facebook, lui, a bien une idée de la chose. Sachez que vos données personnelles sont estimées à 4,50 dollars par trimestre en moyenne pour un utilisateur européen. Il est également important de distinguer quatre types de données susceptibles d’être collectées sur les réseaux sociaux selon des modalités différentes.

  1. Les informations de profil (nom, âge, profession, études, etc.)
  2. Les traces de votre activité (like, partage, commentaires, adhésion à des groupes, etc.)
  3. Votre activité silencieuse (chacun de vos mouvements est enregistré même si vous restez silencieux)
  4. La géolocalisation de votre appareil (utilisée entre autres pour générer des publicités ciblées).

Vos profils sur les médias sociaux sont une extension de votre identité réelle, il est normal et important d’en prendre soin. De plus, entre « fake news », « deepfakes », images détournées, rumeurs et parodies, l’information peut aussi tourner mal dans l’univers numérique. Nous avons répertorié pour vous 5 outils pour protéger vos données personnelles sur les réseaux sociaux.

5 outils pour vérifier les données numériques sur les médias sociaux

1) TinEye et Google Images

Tineye ou Google Images permettent de télécharger une image directement sur le site ou en renseignant son URL et d’accéder à une liste de sources où la même image est utilisée. Il peut s’agir de bases de données, de blogs ou de sites d’informations. Une simple recherche sur une image présentée comme une image d’actualité permet ainsi de vérifier si l’image est antérieure, c’est-à-dire si elle existait déjà sur internet avant sa date supposée.

2) Metapicz ou Jeffrey’s Image Metadata Viewer 

Les données Exif d’une photo, ce sont les informations liées à une prise de vue. Exif signifie « exchangeable image file format » : on y retrouve par exemple la marque de l’appareil avec lequel a été réalisée la prise de vue, les informations techniques (vitesse d’obturation, ouverture…), la sensibilité ISO ou encore la longueur focale. Mais également la date et l’heure de la prise de vue, et les coordonnées GPS lorsque l’appareil photo est équipé d’un module GPS. Autant dire que cette carte d’identité de la photo est une vraie mine d’informations. Les données sont accessibles après avoir téléchargé une image ou rentré son URL sur le site Metapicz sans inscription. La limite ? Toutes les images ne présentent pas ces informations, notamment lorsqu’elles ont été au préalable enregistrées sous un autre format.

3) Forensically

Plus technique, Forensically s’attache à la vérification de toutes les petites erreurs qui peuvent signaler la manipulation d’une image. L’ajout d’un objet non identifié dans le ciel par exemple, ou de la neige sur les pyramides du Caire. Une fois téléchargée sur le site (sans inscription préalable), l’image peut être étudiée en détail pour détecter toutes les incohérences. Attention quand même, l’outil ne détecte pas toujours tous les indices !

4) In Video Veritas

L’origine d’une vidéo peut aussi faire l’objet de recherches. C’est ce que propose la plateforme InVID – In Video Veritas. En installant une extension pour Chrome ou Firefox, InVid retrouve les autres sources qui ont partagé la même vidéo. Un petit travail d’enquête s’impose ensuite, même si l’extension recherche lorsque c’est possible les dates et lieux de prise de vue. Les vignettes d’images peuvent aussi être utilisées pour une recherche inversée.

5) Les Décodeurs, Les Observateurs et Décodex

Pour mieux comprendre les origines d’une rumeur – et surtout vérifier les faits, plusieurs médias proposent des sites d’enquête spécialisés. C’est le cas de la plateforme numérique Les Observateurs, qui se penche sur les infos ou les intox. Le tout s’accompagne d’un Guide de vérification pour se faire sa propre idée. Même chose pour Les Décodeurs, qui mettent aussi en ligne un Décodex. Le rôle de ce moteur de recherche est de vérifier si la source d’une information est considérée comme plutôt fiable ou non. Idéal dans le cas où une donnée est émise par un site parodique par exemple.

En dehors de ces 5 outils, il y a quelques règles de sécurité à respecter pour protéger vos données personnelles sur les médias sociaux : surfez le moins possible sur des Wi-Fi publics, changez régulièrement vos mots de passe, faites les mises à jour, n’acceptez que les gens que vous connaissez vraiment sur les réseaux sociaux et lorsque vous réalisez des achats en ligne, vérifiez que le site soit bien équipé du https://. 

Merci d’avoir lu mon article. Si vous souhaitez en savoir davantage, cliquez ici.
Valérie Maus de Rolley; de l’équipe COMSA asbl.

Sources :

À propos de Comsa

COMSA ASBL est un service à l’écoute des associations et des entreprises à finalité sociale afin de les aider à construire leur cheminement vers une communication efficace.

En savoir plus
Politique de confidentialité
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
ENTRER EN CONTACT